Web Marketing et Référencement

Une erreur est survenue dans ce gadget

jeudi 2 avril 2009

Chiffres Web Marketing 2009, qui maîtrisera l'information : entreprises ou internautes ?

L'amplification de la conscience écologique et de la crise économique bouscule la stratégie de communication des sociétés et place le web au cœur de leur réflexion : e-réputation, ROI...

Deux récents salons, DOCUMATION (Mars 2009 : gestion de l'information, de contenu et du document) et MD Expo (Mars-Avril 2009 : Marketing direct on et off line) montrent un bouleversement de tendances. Dernières tendances et derniers chiffres marketing 2008/2009.

Les leviers :
- Le Web 2.0 démultiplie l'information quelles que soient la qualité et la source.
- Les entreprises perdent la maîtrise de leur image et devront (doivent) mener une veille d'écoute des cibles prioritairement à une veille concurrentielle.
- La conscience écologique et la crise économique imposent aux entreprises une éthique et une rationalisation des coûts.


Le contexte marketing aujourd'hui :
- 90% des français sont prêts à revoir leur attitude de consommation dans le contexte de la crise économique.
- ¾ des français considèrent que le Développement Durable est une nécessité.
- Seulement 37% des français font confiance à la communication des entreprises (contre plus de 60% en 2007).
- Plus de 70 % des français considèrent que les produits «responsables» ne sont pas spécialement attractifs, voire plus chers.
- Majoritairement, le prix reste le facteur prépondérant dans l'acte d'achat.
- Baisse de 2,1% en 2008 du marché marketing direct et relationnel en France.


Le contexte e-marketing aujourd'hui :
- Plus de 80% des internautes français recherchent sur le web une information sur une marque ou un produit avant l'acte d'achat (achat off ou on line).
- 50% des internautes français participent à un réseau social.
- 80% des internautes français accordent leur confiance à des ambassadeurs (proches, experts) internet.
- Plus de 80% des internautes français utilisent le moteur «textuel» Google pour leurs requêtes.
- Progression de plus de 20% en 2008 du marché marketing direct et relationnel sur Internet dont prioritairement le search (+ 28%).
- Le marketing interactif est estimé en forte hausse en 2009 pour répondre à des enjeux économiques (coûts, rentabilité) et des enjeux écologiques (Impact des actions publicitaires classiques sur l'environnement).


Les tendances incontournables du web en 2009 sont l'acquisition et la maîtrise de l'information.
1/
Les internautes créent aujourd'hui leur univers qui deviendra, demain, leur référentiel. La maturité de cette tendance les rendra moins accessibles à des messages extérieurs. La cooptation sera une nécessité absolue.
Les moyens : le mashup, les réseaux sociaux, la convergence thématique des blogs...

Je suis étonné de constater une «ruée» sur le marketing direct interactif.
- Pour 2009, 13% des entreprises françaises envisagent d'augmenter leurs opérations marketing direct interactif.
Pour des raisons de Coûts (81%), de réactivité (72%), de meilleur ciblage (37% contre 49% en 2008), de réponse aux exigences du développement durable (33% contre 23% en 2008), de grande efficacité (23% contre 33% en 2008)...

Les entreprises vont accroître leur dispositif Newsletter et e-mailings alors que :
- Cela va à l'encontre des attitudes des internautes.
- Les boîtes mails seront de plus en plus saturées.
- La question de l'opt in n'est pas vraiment abordée.

Les chiffres mentionés au-dessus montrent que les raisons principales sont uniquement liées au facteur économique.

N'oublions pas que «L'homme de l'année» pour Time Magazine était déjà en 2006 : You (en référence au Web 2.0).

2/ La recherche de produits et l'acte d'achat passera de plus en plus par :
- Une recherche du meilleur prix (déjà bien parti avec le succès des comparateurs de prix, les ventes en direct, les échanges)
- Une recherche de réputation de la marque et du produit en terme écologique (produit responsable) et en terme social (e-réputation).

3/ Des «tiers de confiance» tels que les associations et ONG seront des référentiels auxquels devront se soumettre les sociétés.

4/ Les moteurs de recherche évoluent du textuel vers le sémantique pour une meilleure pertinence et une personnalisation.

Les axes émergents des moteurs :
- Clusterisation : la recherche est assistée par la création de thématiques (http://www.lexxe.com/, http://www.exalead.fr/search )
- Cartographie : Une représentation visuelle de thématiques reliées (http://www.grokker.com/)
- Personnalisation : la recherche tient compte du profil utilisateur (comportemental) et/ou de critères personnels (http://www.ujiko.com/v2a/flash.php?langue=en, http://www.google.com/coop/cse/ )

Pour les internautes : il s'agit d'adapter sa recherche à ses centres d'intérêt et poursuivre la construction de l'univers web personnel.

Pour les entreprises : il s'agit de mener une veille de e-réputation. L'enjeu : détecter en temps réel et de manière pertinente ce qui se dit sur un produit ou sur la marque et faire remonter l'information aux services concernés (y compris le SAV).


Synthèse de tendance :
- La communication entre les consommateurs et les marques sera de plus en plus difficile.
- La "rumeur" dit que le Web 2.0 favorise la relation «écouter/dialoguer» avec les consommateurs. C'est techniquement possible mais ne correspond pas aux critères de crédibilité et de réassurance du grand public.

Le cas du site (et de son succès) www.lesvegetaliseurs.com est révélateur de la tendance.
Ce site est une communauté éco-citoyenne soutenue par la marque Yves Rocher. Ce site est né sous l'impulsion de salariés de l'entreprise.
Les facteurs du succès : La marque n'est pas éditrice du site, l'axe éco-responsable est porteur, l'expression est libre pour tous les internautes.

- Des univers thématiques se constituent aujourd'hui en complémentarité des réseaux sociaux plus larges.

- Les moteurs de recherche sémantique donneront une large visibilité à ces nouveaux courants de communication (centres d'intérêts bien définis et éthiques).

- Le pouvoir se déplace vers des ancrages d'implication qui vont bien au-delà de la visibilité narcissique ou de l'échange de photos.

Philippe AUSTIN

Sources et sites conseillés :
- Ethicity, agence de développement durable, de la stratégie à l'action : > http://www.ethicity.net/
dont : Les français et la consommation durable, quels changements en 2009 ? : > http://www.blog-ethicity.net/share/docs/Enquete_Ethicity_2009_synthese.pdf

- UFMD, Union Française du Marketing Direct >
http://www.ufmd.org/"
dont : Investissements en communication et marketing direct sur Internet 2007/2008 : > http://www.ufmd.org/chiffres.html

- UDA, Union Des Annonceurs : >
http://www.uda.fr"
dont : Baromètre 2009 de l'e-marketing direct : > http://www.uda.fr/chiffres-et-documents/chiffres-cles/etudes-md-expo/

- ADBS : Association des professionnels de l'information et de la documentation : > http://www.adbs.fr/

dont : Net recherche 2009 : le guide pratique pour mieux trouver l'information utile et surveiller le web : >
http://www.adbs.fr/net-recherche-2009-le-guide-pratique-pour-mieux-trouver-l-information-utile-et-surveiller-le-web-61812.htm
dont : outils de recherche sur le web : > http://www.adbs.fr/outils-de-recherche-web-828.htm?RH=OUTILS_RECHWEB&RF=OUTILS_RECHWEB

Un écho au commentaire (ci-dessous) de Entreprise Globale : Une livre plein de promesses "The Whuffie Factor", le livre qui surfe sur la crête du Web 2.0 et montre comment une entreprise peut prendre en main sa destinée en accroissant son Whuffie, c'est à dire son stock de capital social, qui est la véritable monnaie du monde numérique.
> http://www.wikiservice.at/fractal/wikidev.cgi?FR/PinkoMarketing/WhuffieFactor

Ma.gnolia DiggIt! Del.icio.us Blinklist Yahoo Furl Technorati Simpy Spurl Reddit Google

4 commentaires:

  1. Voilà un très bon résumé, chiffres à l'appui. Je ne peux qu'appuyer lorsque vous parlez de l'importance de la crédibilité de celui qui émet le message. Celle-ci n'est pas innée, mais se construit.

    Un concept qui je trouve résume bien cette notion de crédibilité au sein des réseaux sociaux, c'est le Whuffie Factor: http://www.wikiservice.at/fractal/wikidev.cgi?FR/PinkoMarketing/WhuffieFactor

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette compilation et les commentaires très justes :)

    RépondreSupprimer
  3. Vraiment intéressant merci !

    RépondreSupprimer

Faites-moi part de votre avis (d'accord ou pas)

 
over-blog.com